Bienvenue ! Que vous soyez élève ou professeur d'EPS vous saurez tout !

Comment concevoir un cycle de lancer de javelot au collège?

lancer-javelot

Introduction au lancer de javelot

Appartenant à la famille des lancers en athlétisme, le lancer de javelot est une activité riche à enseigner à nos élèves. Sa pratique sportive a évolué tout au long de l’histoire et le matériel a du s’adapter pour répondre à des normes de sécurité notamment.

Quelles sont les consignes de sécurité en lancer de javelot?

La sécurité occupe une place prépondérante dans la pratique du lancer de javelot au collège. Les règles essentielles à respecter garantissent non seulement un environnement d’apprentissage sécurisé, mais également une participation active et responsable des élèves. C’est pourquoi, nous insisterons sur les consignes de sécurité, allant de l’utilisation correcte de l’équipement à la mise en place de zones de lancer appropriées.

Le choix de l’initiation avec le vortex

Avantages

Le vortex est facile à lancer et même à attraper lors d’échanges à petites distance. De part sa conception en mousse, il permet une initiation au lancer à bras cassé en toute sécurité. Il favorise une entrée ludique dans l’activité. Bien lancé, le vortex émet un sifflement. Il peut être utilisé également lors de l’échauffement, ou encore lors de la phase d’apprentissage de la course d’élan.

Inconvénients

La prise en main du vortex est différente de celle du javelot en terme de motricité fine. Pour le lancer de javelot, la prise en main se fait au niveau de la cordée. De plus, la hampe du javelot est bien plus longue qu’un vortex, elle entraine donc un équilibre et une motricité différente. Enfin, une autre différence réside dans la pointe du javelot qui doit se planter pour que l’essai soit validé.

Comment s’échauffer?

En plus de l’échauffement habituel de type mise en train pour réveiller l’ensemble du corps, il est important d’insister sur l’échauffement de l’épaule qui lance.

Durant ce cycle de lancer de javelot, des routines d’échauffement sont mises en place.

Dans un premier temps, il y a préparation de l’épaule par différentes rotations. Puis dans un deuxième temps, des exercices de renfort de l’épaule sont mis en place avec des médecine-balls ou des élastiques de musculation par exemple. Pour finir dans un troisième temps, il est important de travailler la souplesse de l’épaule avec des étirements.

Quelles sont les conditions qui permettent de valider un lancer de javelot?

  • Il faut que la pointe du javelot touche le sol en premier. La course d’élan est rectiligne.
  • Ensuite, la mesure s’effectue immédiatement après le lancer de la marque la plus proche faite par l’engin jusqu’au bord interne de l’aire d’élan.
  • Le nombre de tentatives est limité à l’avance, en général 3 ou 6 essais.
  • Enfin, le lanceur ne doit pas quitter la zone d’élan avant que le javelot n’ait touché le sol. Puis il sortira derrière l’arc de cercle.

Comment progresser en lancer de javelot?

Lors de ce cycle, nous débutons par des lancers à l’arrêt, orientés dans l’axe du lancer. Le javelot est au dessus de la tête, à l’horizontale avec la main à l’arrière de la cordée, fermée ou avec l’index en support.

Puis, nous poursuivons avec des lancers avec élan réduit, où le but est de positionner le javelot dans son axe de lancer. Les pieds finissent perpendiculaire à l’axe de la course.

Enfin, les élèves lancent le javelot avec un élan complet. Lors de cette étape, le lanceur doit accélérer du début à la fin, placer correctement son javelot durant l’armé par la rotation de ses épaules puis l’allongement de son bras lanceur.

L’allongement du chemin de lancement, et la coordination de l’élan avec le lancer sont déterminants pour progresser en lancer de javelot.

Un exemple de cycle de lancer de javelot à télécharger ci-dessous.

Ce cycle est réalisé sur des cours d’EPS d’une heure dans l’enceinte du collège.

TOUT SUR L’ENTRAINEMENT