Bienvenue ! Que vous soyez élève ou professeur d'EPS vous saurez tout !

Un exemple d’évaluation acrosport en 4ème

acrosport-figure à 2

La Logique Interne de l’Acrosport : Fusion, Confiance et Collaboration

L’acrosport, une discipline fascinante alliant la gymnastique, la danse et le cirque, est devenue une activité phare dans l’éducation physique et sportive au collège. En effet, en permettant aux élèves de développer leur force, leur souplesse et leur créativité, tout en favorisant la confiance et la communication au sein d’une équipe, l’acrosport offre une expérience d’apprentissage unique et valorisante. Plongeons au cœur de sa logique interne pour mieux comprendre les fondements de cette activité captivante.

Fusion des disciplines

L’acrosport tire son origine de la fusion de différentes disciplines artistiques et sportives. C’est pourquoi, en combinant les éléments de la gymnastique acrobatique, de la danse contemporaine et des performances circassiennes, cette activité permet aux élèves d’explorer et d’exprimer leur créativité tout en développant des compétences physiques variées. Ainsi, la fluidité des mouvements, les portés, les figures aériennes et les enchaînements chorégraphiés confèrent à l’acrosport un caractère unique qui captive tant les participants que les spectateurs.

Confiance mutuelle

Au cœur de l’acrosport réside la confiance mutuelle entre les membres de l’équipe. Chaque participant doit avoir foi en ses partenaires pour réaliser des portés et des figures acrobatiques en toute sécurité. Cette confiance est renforcée par une communication au sein du groupe et une connaissance approfondie des capacités de chacun. Les élèves apprennent ainsi à se soutenir les uns les autres, à surmonter leurs craintes et à prendre des risques calculés ensemble. Cette dimension sociale de l’acrosport favorise l’esprit d’équipe et renforce les liens entre les élèves.

Collaboration et Créativité

L’acrosport est une activité collaborative qui met en valeur le travail d’équipe. Les élèves doivent coordonner leurs mouvements de manière harmonieuse pour réaliser des figures complexes. Ils apprennent à écouter les idées des autres, à contribuer aux propositions collectives et à résoudre les problèmes ensemble. La créativité joue également un rôle essentiel dans l’acrosport, car les équipes sont encouragées à développer leurs propres enchaînements et à présenter des performances uniques. Cela stimule l’imagination des élèves et leur donne un sentiment d’accomplissement lorsqu’ils voient leurs idées prendre vie.

Quelle compétence cibler pour une évaluation de gymnastique au sol en 4ème?

Pour commencer, les élèves conçoivent et présentent, par groupe de 4 à 5, un enchaînement de 4 figures acrobatiques avec au moins une figure par empilement et une réalisée en compensation de masse. Un code commun permet de choisir ces figures. Ensuite, le montage et démontage de ces figures est sécurisé. Enfin, des éléments gymniques ou chorégraphiques relient les différentes figures. La durée de l’enchaînement est de 1’30 à 2’30.

Les observateurs évaluent l’enchaînement en se basant sur des indicateurs tels que la fluidité et le nombre de moments d’impacts perçus en tant que spectateur. De plus, ils justifient les moments d’impact répertoriés.

Comment évaluer l’acrosport sur le plan moteur en 4ème?

Les compétences techniques motrices

Nous faisons le choix d’évaluer les compétences techniques au travers de 5 critères:

  • les liaisons: Elles permettent une continuité, une variété et une originalité de l’enchainement.
  • le début et la fin de l’enchainement sont clairement identifiables.
  • l’expression, le thème et la musique qui sont clairs, en accord avec la musique et servent le thème de l’enchainement.
  • les figures tenues 3 secondes, toniques et stables.
  • l’occupation de l’espace qui est orienté.

La performance motrice

Tout d’abord, la performance s’évalue au regard du choix du niveau de difficultés des figures et des liaisons.

Ensuite, chaque pyramide est construite à partir d’un code commun. Sa valeur est plafonnée à 1 point par pyramide. Il y a 4 pyramides à présenter.

Puis, la prestation doit comprendre une présentation d’entrée, 3 liaisons et une présentation de sortie. Chacun de ces 5 éléments vaut 0,4 points. Un bonus de 0,2 point peut être accordé une fois pour un élément particulièrement original ou réussie.

Pour finir, une pyramide manquante, non reconnue ou chutée fait perdre 1 point. Une liaison manquante, non reconnue ou chutée fait perdre 0,4 point.

Que faut-il évaluer sur le plan méthodologique et social

Les méthodes et les outils

L’élève met en pratique les méthodes de travail, exploite les documents à sa disposition et présente des observations pertinentes.

Les règles, rôles et responsabilité

L’élève démontre une connaissance et une application des règles de fonctionnement, s’engage de manière spontanée dans des rôles sociaux et assume des responsabilités.

L’entretien de sa santé

L’élève est en mesure de réaliser un échauffement spécifique à l’activité.

L’appropriation d’une culture

L’élève a la capacité d’assurer le respect des règles de l’activité auprès des autres pratiquants.

Un exemple d’évaluation acrosport en 4ème ci-dessous

Un exemple de code commun de figures ci-dessous

TOUT SUR L’ENTRAINEMENT